Message > offre Post-doc : Gestion optimisée de la charge de flotte de bus électriques avec prises en compte d

  • Forum 'Emplois' - Sujet créé le 21/03/2018 par oulamara (369 vues)


Le 21/03/2018 par oulamara :

Contexte

LA RATP s’est engagée, dès 2014, dans une évolution technologique avec l’objectif de convertir son parc de bus en parc d’environ 80 % de bus électriques et 20 % de bus à gaz renouvelable et non fossile et une diminution de 50% de son bilan carbone. Ce plan « BUS2025 » ambitionne de supprimer les bus diesel du réseau francilien et concerne l’intégralité du réseau de bus de la RATP en Île-de-France. Ce réseau compte 350 lignes et transporte chaque année 1,1 milliards de passagers, avec un parc roulant constitué de 4 500 véhicules. Avec ce plan, la RATP va transformer en profondeur son outil industriel (les centres bus) et pilotera cette conversion dans tous ses aspects techniques et organisationnels.

L’introduction des bus électriques induit un changement de paradigme dans l’exploitation du réseau de bus puisqu’il faut tenir compte de l’écosystème complet du bus électrique, incluant le réseau électrique, les stations de recharge, les contraintes de recharge, et l’organisation de l’affectation des bus aux lignes.

La RATP a fait le choix technologique de bus électriques ayant une autonomie de 180 à 200km qui répond aux contraintes de la plupart des lignes qui seront équipées de bus électriques. Cette technologie permet de réaliser un service complet sans recharge intermédiaire durant la journée. La recharge des bus sera opérée en charge lente au niveau des dépôts la nuit, ce qui nécessite une optimisation conjointe de la recharge et de remisage des bus sur les lignes en fonction des contraintes d’exploitation.

Objectif des travaux scientifiques

L’objectif des travaux de recherche, sur le plan applicatif, est de construire des modèles de recharge des bus et d’anticiper le passage à l’échelle de toute la flotte de bus électriques. Il s’agit de construire des plannings de recharge en tenant compte de plusieurs contraintes à la fois techniques, liées au réseau électrique et au réseau de stations de recharge, et aussi organisationnelles : priorité de recharge, affectation des bus aux emplacements de recharge, remisage des bus sur les lignes et adéquation de la recharge aux besoins des lignes en termes de consommation énergétique et des contraintes horaires.

Les travaux, déjà effectués à la RATP sur les données collectées et leur traitement ainsi que la capitalisation des connaissances de l’équipe Data Science, permettront de comprendre et de modéliser la complexité de ces problématiques de recharge intelligente des bus, tout en tenant compte des contraintes à la fois physique et aussi des contraintes d’usage des bus. Il s’agit alors de développer des approches d’optimisation efficaces et robustes qui intègrent des méthodes d’apprentissage dans le but de mieux orienter les décisions. Les méthodes développées seront simulées et validées via des scénarios d’usage qui seront définis en lien avec la RATP.

Profil des candidats

Le candidat doit être titulaire d’un doctorat en Informatique ou mathématiques appliquées, avec une spécialisation en optimisation. Il doit avoir de bonnes compétences en modélisation mathématique et approches de résolution, des connaissances en apprentissage sera un plus. Une expérience en développement logiciel est fortement conseillée. Enfin, il devra avoir de bonnes aptitudes en communication orale et écrite en langue française et anglaise.

Termes du contrat postdoctoral

  • Durée : 1 an
  • Equipe d’accueil : Le candidat retenu sera accueilli au sein de l’équipe OPTIMIST du laboratoire LORIA UMR CNRS 7503
  • Localisation : Le candidat travaillera à la RATP (50%) et au LORIA (50%).
  • Candidature : un CV accompagné d’une lettre de motivation à transmettre à
  • Début : dès que possible







Moteur de recherche